Le bon moment pour acheter un bien immobilier


En ce début d’année 2013, nous constatons deux phénomènes sur le marché de l’immobilier, qui sont liés à la crise que traverse le secteur : d’une part, le taux des crédits immobiliers n’a jamais été aussi bon marché, et d’autre part, les prix des biens immobiliers sont orientés à la baisse. C’est le moment d’en profiter ! Explications dans cet article.

Comme toujours, acquérir un bien immobilier dépend de deux facteurs principaux : d’une part, la valeur du bien, et d’autre part, les conditions permettant de le financer.

Actuellement, les potentiels acheteurs bénéficient d’une situation exceptionnelle, de ces deux points de vue.

Tout d’abord, en début 2013, le taux d’intérêt moyen des crédits immobiliers est descendu à un niveau historiquement bas de 3,30% pour un emprunt sur 15 ans, et 3,50% pour un emprunt sur 20 ans.

Pour profiter de ces taux exceptionnellement bas (on n’a pas connu ça depuis la fin de la seconde guerre mondiale), il faut pouvoir apporter une garantie financière “sérieuse” à son banquier.

A noter que certains banquiers n’hésitent pas à accorder des décotes supplémentaires afin de tenir leurs objectifs de production. Cette dernière a en effet baissé de 30% en 2012, notamment à cause de la crise et la morosité ambiante.

Autre bonne nouvelle si vous habitez en Province : il est possible de décrocher des taux encore plus bas (jusqu’à 2,40% pour un emprunt sur 15 ans, et 2,75% sur 20 ans à Strasbourg).

Plus le revenu du ménage est élevé, plus il est possible de négocier un taux bas. Selon Empruntis, le meilleur profil à cet égard est celui d’un ménage ayant un revenu supérieur à 4.000 euros net / mois (5.000 euros en région parisienne), et un apport supérieur à 50.000 euros.

Comme indiqué plus haut, outre ces excellentes conditions de financement, il y a actuellement une baisse des prix de l’immobilier (à l’exception, comme à l’accoutumée, de la région parisienne).

Pour Paris, le prix des appartements dans l’ancien se stabilisent actuellement à 8.500 euros le m².

Certains notaires estiment que les prix vont chuter de 10% dans certains régions françaises. Ce sera alors le moment parfait pour réaliser de bonnes affaires.

crédit immobilier